Archive for avril, 2015

• L’équipage de la Continental GT3 No. 34 du Bentley Team HTP reprend 57 places en quatre heures de course
• Excellente préparation en vue des prochaines 24 Heures du Nürburgring

Samedi dernier (25 avril), Harold Primat et ses équipiers de l’écurie Bentley Team HTP ont remonté pas moins de 57 concurrents pour terminer dixièmes de leur catégorie lors de la deuxième manche des VLN Endurance Series 2015. Toutes les meilleures structures européennes du GT étaient présentes pour peaufiner leurs préparations en vue des prochaines 24 Heures du Nürburgring.

Des conditions météo variées tout au long de la journée se sont révélées très utiles pour parfaire les réglages de la voiture et, au vu du rythme de l’autre voiture de l’écurie, un meilleur résultat aurait certainement été possible pour la No. 34. Malheureusement une série de problèmes a compromis la course de Primat, Christopher Brück et Marco Seefried.

Le premier incident, lorsqu’un autre pilote est entré en collision avec Brück au début de la séance qualificative, a eu les plus fortes répercussions. Les dégâts ont certes été réparés, mais lorsque l’Allemand est ressorti des stands, les conditions météorologiques s’étaient détériorées. La Bentley Continental GT3 No. 34 s’est finalement retrouvée à la 70ème place d’un classement général qui ne comportait pas moins de 190 concurrents, dont 24 voitures, pour la plupart d’usine, dans la catégorie SP9.

Brück était à nouveau derrière le volant pour le départ de la course de quatre heures, disputée l’après-midi sur la redoutable Nordschleife longue de 26 kilomètres. Il s’est immédiatement attelé à remonter au classement et pointait déjà en 16ème position lorsqu’il a transmis le témoin à Primat.

Le pilote suisse allait alors signer son meilleur relais au cœur de « l’enfer vert », continuant de gagner des places pour se hisser au huitième rang lorsque la pluie a fait son retour.

« Il s’est mis à crachiner au moment où je suis arrivé au niveau de la ligne pour rentrer aux stands et, en une fraction de seconde, j’ai dû décider si j’allais m’arrêter ou pas, explique Harold. C’était un tour plus tôt que prévu, l’écurie ne m’attendait pas et la voiture sœur était déjà dans les stands. Je suis donc resté en piste en espérant pouvoir couvrir un nouveau tour complet. Arrivé dans le premier virage, la pluie s’est intensifiée et je me suis rendu compte qu’il serait impossible de parcourir une nouvelle boucle. J’ai donc emprunté le tracé utilisé en Formule Un et qui permet de rejoindre les stands plus rapidement. Nous avons certes perdu à peu près 90 secondes, mais l’alternative nous aurait couté bien plus. »

Seefried, qui jusqu’à samedi n’avait encore jamais conduit la voiture, est parvenu à garder le rythme mais il a perdu finalement quelques positions lorsqu’il a dû effectuer un dernier arrêt type « splash and dash ». En terminant à la 10ème place de sa catégorie et 13ème au général, le trio de la Bentley No. 34 décroche tout de même un résultat plus que probant après ses mésaventures de la séance qualificative.

« Je pense que nous pouvons être satisfaits du travail accompli ce week-end. Nous connaissons le comportement de la voiture en conditions de piste mixtes, une situation que nous rencontrerons certainement lors des prochaines 24 Heures du Nürburgring. Nous allons dès à présent continuer de travailler pour améliorer nos « set-ups » en vue de la course, a ajouté Primat. Nous pouvons encore peaufiner nos réglages « pluie » mais je suis satisfait de l’équilibre de la voiture et de notre niveau de performance sur le sec. Le potentiel est bel et bien là.

La concurrence est très relevée en ce moment et nous devrons être à notre meilleur niveau en mai. La qualité des écuries et des pilotes est telle qu’il est impossible de se déconcentrer une seconde, même sur une course de 24 heures. Ce sera une épreuve fantastique. »

L’édition 2015 des 24 Heures du Nürburgring se déroulera du 14 au 17 mai.

• La Bentley Continental GT3 n°84 victime malheureuse d’un accident à Monza
• Bilan tout de même positif pour Harold et ses coéquipiers chez HTP

Harold Primat se dirigeait vers une solide arrivée dans les points lors des 3 Heures de Monza – manche d’ouverture 2015 des Blancpain Endurance Series (11/12 avril) – quand la Continental GT3 n°84 du Bentley Team HTP s’est faite sortir par un rival à 45 minutes du drapeau à damier.

Au volant, son coéquipier Mike Parisy s’apprêtait à négocier la célèbre « Parabolica » lorsque la McLaren n°54 est partie à la faute juste derrière lui et a violemment heurté une barrière de sécurité avant de revenir faucher la Bentley. Un abandon d’autant plus frustrant que l’équipage HTP convoitait la sixième place de la catégorie Pro Cup après une belle montée en puissance tout au long du week-end italien.

En délicatesse avec le système de freins durant les essais libres du samedi, Primat et ses coéquipiers sont parvenus à trouver la solution pour hausser le rythme lors des qualifications. Au cours d’une séance extrêmement disputée, le trio a finalement signé le 11ème meilleur temps des 59 participants, le quatrième dans sa catégorie, à moins d’un dixième de la meilleure Bentley d’usine.

Troisième membre de l’équipage, le jeune Vincent Abril a pris un bel envol et couvert un excellent premier relais au cours duquel il est remonté en septième position. Un changement rapide de pilotes plus tard et Primat a pris la piste pour attaquer la deuxième heure de course.

Propre et rapide, Harold a livré une lutte intense avec la Nissan GT-R n°23 durant un relais très régulier et parfaitement lancé Parisy afin qu’il puisse parachever les bons débuts du nouveau trio HTP. Le Français n’en aura malheureusement pas eu l’occasion.

« Quel dommage de voir notre course se terminer ainsi, a déclaré Harold après l’événement. L’année dernière nous avions terminé les cinq manches du Blancpain et étions bien partis pour continuer sur cette bonne dynamique à Monza avant ce coup du sort. Il faut maintenant vite tourner la page et se concentrer sur l’avenir.

Cela dit, je tire beaucoup d’enseignements positifs de ce premier week-end de compétition. L’ambiance chez HTP avec Mike et Vincent est excellente et l’on travaille très bien ensemble. La Bentley se comporte de manière satisfaisante, ce qui est de bon augure pour la suite de la saison. 

Même si notre voiture accusait un léger déficit en vitesse de pointe par rapport aux puissantes Ferrari et autres Lamborghini, nous étions vraiment dans le coup en rivalisant avec, voire devançant, les Bentley d’usine.

Au vu du niveau de compétitivité de la grille 2015 et des écarts infimes entre les concurrents, le bilan du week-end de Monza reste donc largement positif.

L’attention d’Harold et du Bentley Team HTP se tourne désormais vers la mythique Nordschleife où le pilote suisse préparera les prochaines 24 Heures du Nürburgring (14-17 mai) en disputant la deuxième épreuve du championnat allemand d’endurance VLN le samedi 25 avril.

La seconde manche des Blancpain Endurance Series verra Primat et ses coéquipiers se rendre en Angleterre pour les 3 Heures de Silverstone (24/25 mai).

• Nouvel équipage de talent et d’expérience à bord de la Bentley Continental GT3 n°84
• Rôle étoffé pour Harold à l’aube de sa deuxième campagne européenne avec HTP

Fort d’une belle préparation hivernale avec le Bentley Team HTP, Harold Primat aborde la première épreuve 2015 des Blancpain Endurance Series – les 3 Heures de Monza (11/12 avril) – avec sérénité et ambition.

Si le rendez-vous italien marque le coup d’envoi de la saison européenne de GT, Primat dispose déjà d’une solide expérience au volant de la Bentley Continental GT3 n°84 que son écurie aligne dans la catégorie « Pro Cup ».

Après un premier test à Portimao fin janvier, Harold a en effet disputé les 12 Heures de Bathurst et pris part à plusieurs séances d’essais organisées sur les circuits de Silverstone, Monza, Misano, ainsi que celui du Castellet.

Primat et le Bentley Team HTP se sont également rendus au Nürburgring le week-end dernier pour participer à la manche d’ouverture du championnat d’endurance VLN et préparer la course de 24 heures organisée mi-mai sur la Nordschleife. L’événement a malheureusement été endeuillé lorsqu’une voiture a quitté la piste et heurté plusieurs spectateurs, l’un d’entre eux succombant à ses blessures.

Les 3 Heures de Monza permettront à Harold de retrouver Mike Parisy, multiple vainqueur en GT, et Vincent Abril, qui a remporté la « Silver Cup » en Blancpain Sprint Series l’année passée. Deux nouveaux coéquipiers talentueux et chevronnés pour former un trio 100% francophone que Primat aimerait voir jouer régulièrement le top 5 cette saison.

Tout espoir de bien figurer au classement général commence par une bonne entrée en matière sur le Temple de la Vitesse transalpin, un circuit où Harold avait signé une satisfaisante cinquième place 12 mois plus tôt. Seul pilote du nouveau trio HTP déjà présent en 2014, Primat est fin prêt à endosser de nouvelles responsabilités pour assurer la continuité au sein de l’écurie et favoriser son succès en piste.

Après avoir terminé sixième du championnat « Pilotes » en 2014, le Genevois sait toutefois qu’il devra relever un défi de taille pour continuer de grimper dans une hiérarchie « Pro Cup » toujours plus ouverte. La catégorie reine des Blancpain Endurance Series accueille en effet 23 équipages en 2015 contre 14 l’année passée. Enfin, les machines restent toujours sujettes à d’éventuelles modifications de leur Balance de Performance : un ensemble de règles et restrictions qui vise à tendre vers l’équité entre les différents constructeurs engagés.

« Les différentes séances d’essais effectuées avec la Bentley ces dernières semaines nous permettent d’aborder sereinement le premier rendez-vous du Blancpain à Monza, déclare Primat. La Continental GT3 s’améliore à chaque sortie et nous n’avons cessé d’en affiner les réglages pour atteindre un niveau de préparation et de compréhension de la voiture similaire à l’an passé.

Je suis ravi d’accueillir Mike et Vincent chez HTP cette saison. Je pense que nous formons un trio solide qui combine talent et expérience. Mike est un très grand professionnel et Vincent un jeune pilote qui s’adapte particulièrement vite. Pour ma part, je suis heureux de prendre un peu de galon en assurant une certaine stabilité au sein de l’écurie.

S’il est encore trop tôt pour établir de véritables objectifs, afficher la même régularité que l’année dernière et jouer régulièrement le top 5 nous positionnerait idéalement au championnat, c’est certain. Cela dit, je m’attends à vivre une campagne très disputée au vu de la qualité du plateau.

Enfin, j’ai une pensée toute particulière pour la personne décédée samedi dernier au Nürburgring et tiens à adresser mes sincères condoléances à sa famille et à ses proches. »

Programme des Blancpain Endurance Series : Monza

Samedi 11 avril :
Essais Libres : 12h05 – 13h35
Essais Pré-qualificatifs : 16h10 – 17h40

Dimanche 12 avril :
Qualifications : 09h00 – 10h00
Course : 14h30 – 17h30