Primat éliminé par un concurrent en finale des Blancpain Endurance Series

Primat éliminé par un concurrent en finale des Blancpain Endurance Series

• Un coup du sort vient conclure 17 ans de carrière au Nürburgring

Harold Primat a vu sa carrière internationale en sport automobile connaître une fin prématurée lors de la dernière manche des Blancpain Endurance Series 2015 disputée le week-end dernier (18-20 septembre) au Nürburgring. Malheureusement, la Continental GT3 n°84 du Bentley Team HTP s’est retrouvée une nouvelle fois impliquée dans un incident avec un concurrent.

Après avoir annoncé qu’il prendrait sa retraite à l’issue des trois heures de course programmées dimanche, le pilote suisse espérait conclure en apothéose ses 17 années au plus haut niveau. Hélas, Primat a dû abandonner au 50ème tour lorsque la Mercedes n°99 l’a heurté à l’arrière.

La mésaventure illustre bien la saison compliquée de l’équipage HTP, qui fut victime d’accidents à quatre reprises sur les cinq manches du Blancpain. Harold et ses coéquipiers, Mike Parisy et Vincent Abril, n’ont en effet connu qu’une seule course limpide cette année, aux 24 Heures de Spa-Francorchamps. Et le trio avait terminé la célèbre épreuve à la cinquième place de la catégorie Pro Cup.

La n°84 se dirigeait une fois de plus vers un résultat prometteur après que Parisy a hissé la Bentley du 23ème au 13ème rang lors d’un excellent relais d’ouverture.

Primat a ensuite pris le témoin et entamé la deuxième heure de course avec la ferme intention de poursuivre le bel effort collectif. Il avait déjà repris deux nouvelles positions lorsque la Mercedes du ROWE Racing, alors en lutte pour le championnat, est apparue dans ses rétroviseurs. Les deux voitures ont brièvement évolué en rangs serrés avant que la SLS AMG GT3 ne touche la Continental à l’arrière gauche et n’expédie Harold dans le mur.

Le concurrent de Primat a finalement été reconnu responsable de l’incident en écopant d’une pénalité de « drive-through » : une maigre consolation pour Harold, qui espérait terminer sa campagne 2015 sur une note positive.

« C’est la même histoire depuis le début de la saison : nous avons un fort potentiel mais la chance n’est pas avec nous, a-t-il déclaré au lendemain de la course. Au final, seuls quelques maigres résultats ont pu démontrer le niveau de performance de notre voiture.

En effectuant un premier relais de toute beauté, Mike nous avait idéalement mis sur orbite pour décrocher une belle arrivée dans le top 10. Pour ma part, j’évoluais également sur un bon rythme. C’est vraiment dommage d’abandonner dans ces conditions car la Bentley était réellement compétitive.

J’étais en train de rouler en ligne droite lorsque tout à coup je me suis retrouvé complètement de travers. Je ne pouvais absolument rien faire et la voiture a subi de sérieux dégâts.

C’eût été sympa de terminer une saison aussi difficile avec un bon résultat ; nous étions d’ailleurs bien partis pour le faire. Mais la malchance nous aura poursuivi toute l’année ! En 2014, nous étions en lice pour le titre Pro Cup jusqu’à la dernière course et je suis convaincu que sans tous ces incidents nous aurions pu encore nous battre au championnat en 2015. Mike et Vincent ont été formidables tout du long. Heureusement, nous avons constamment évolué aux avant-postes lors des courses longues, et toujours rallié l’arrivée sans encombre. »

Harold souhaite maintenant dédier ses derniers mots de pilote professionnel à HTP Motorsport et à toutes celles et ceux qui ont contribué à sa belle carrière.

« Je souhaite sincèrement remercier HTP Motorsport avec qui j’ai couru ces deux dernières saisons, conclut-il. Nous avons vécu des moments inoubliables ensemble, notamment le podium aux 12 Heures de Bathurst, mais aussi nos prestations historiques aux dernières 24 Heures du Nürburgring et de Spa. Cela va vraiment me manquer de ne plus piloter chez eux.

J’ai couru pour quelques unes des structures les plus renommées et compétentes, et je peux affirmer avec certitude que HTP appartient à cette élite. J’espère que nous pourrons, d’une manière ou d’une autre, travailler à nouveau ensemble à l’avenir.

Je voudrais aussi remercier toutes les personnes qui ont joué un rôle dans ma carrière : mes partenaires de longue date comme Crans Montana, Primland et Harwood, ainsi que tous ceux qui ont été impliqués au fil des années, de mes débuts en monoplace à mes campagnes GT, en passant par le Sport-Prototypes.

Bien sûr, je salue également mes amis et ma famille. D’une manière ou d’une autre vous avez participé à cette belle aventure et je vous en serai éternellement reconnaissant. Merci. »

Pour célébrer son départ à la retraite, Harold s’est vu remettre par HTP une caisse à savon arborant la même livrée et les mêmes logos que sa Bentley Continental GT3.

FIN