Primat termine sixième des 24 Heures de Spa dans l’adversité

Primat termine sixième des 24 Heures de Spa dans l’adversité

Au terme d’une édition 2014 des 24 Heures de Spa riche en incidents, Harold Primat a décroché la sixième place dans la catégorie Pro Cup, la neuvième au classement général. L’événement, qui fêtait ses 90 ans cette année, marquait le rendez-vous phare de la saison des Blancpain Endurance Series le week-end dernier (23-27 juillet).

Après les 12 Heures de Bathurst et les 24 Heures du Nürburgring, le pilote suisse est donc parvenu à rallier l’arrivée des trois courses d’endurance internationales majeures auxquelles il a participé cette saison. Primat a en outre terminé chacune des manches du Championnat d’Endurance Blancpain disputées jusque là dans les six meilleurs.

Même si Harold et ses coéquipiers chez HTP Motorsport, Bernd Schneider et Nico Verdonck, avaient pour ambition de terminer sur le podium, ils inscrivent cependant de nouveaux points à bord de la Mercedes-Benz SLS AMG GT N°84. Une prestation d’autant plus solide que le trio a joué de malchance lors d’une course où d’autres équipages ont subi des accidents spectaculaires.

En effet, plusieurs incidents graves avaient déjà émaillé l’épreuve avant même que minuit ne sonne, l’un d’entre eux entraînant notamment une interruption d’une heure. Tandis que les équipes rivales trébuchaient, Primat et ses acolytes, qui s’étaient élancés septièmes, parvenaient à éviter le carnage pour pointer en troisième position au moment où l’obscurité s’installait dans les Ardennes.

Las, l’une de ces neutralisations de course allait entraver la marche en avant de l’équipage HTP. Harold, qui venait de prendre le volant, a en effet été retenu au bout de la ligne droite des stands et contraint de patienter jusqu’au passage de la Voiture de Sécurité la plus proche. En perdant un demi-tour, la N°84 a immédiatement chuté au 15ème rang.

Ceci n’était toutefois rien en comparaison des différents soucis qui n’ont cessé de ralentir la progression de la Mercedes tout au long de la nuit après que Primat a transmis le témoin à Schneider, puis Verdonck. L’illustre pilote allemand a d’abord dû couvrir un tour entier du tracé de 7 km avec un disque de freins brisé avant que l’équipe ne puisse effectuer les réparations nécessaires. C’est ensuite une crevaison qui a contraint l’équipage à repasser de nouveau par les stands. Enfin, de précieuses minutes se sont également envolées quand il a fallu réparer la lame avant de la voiture.

Tous ces désagréments ont écarté définitivement la Mercedes de la lutte pour le podium lorsque Harold a repris le volant aux premières lueurs du jour dimanche. Débarrassé de la malchance qui avait handicapé le trio HTP jusque là, le pilote suisse a pu poursuivre l’effort de ses camarades et contribué à la remontée dans les dix premiers du classement général.

Leur détermination commune a finalement permis à la N°84 de franchir la ligne d’arrivée à neuf tours des vainqueurs. L’équipage a toutefois engrangé suffisamment de points au cours de l’épreuve pour se hisser à la cinquième place du classement Pilotes à une manche du terme de la saison.

« Après une course comme celle-là, je ne sais vraiment pas ce que nous aurions pu viser comme résultat, a déclaré Harold après coup. Pour être honnête, la voiture n’était pas aussi facile à conduire que cela, tandis que les Audi et les BMW se seraient montrées trop rapides, même si nous n’avions connu aucun problème durant la nuit. Malgré tous ces soucis, nous avons tout de même réussi à glaner de précieux points et serons toujours mathématiquement en lice pour le titre lors du dernier rendez-vous de la saison. Cela dit, terminer sur le podium du championnat semble un objectif plus réaliste à atteindre.

Avec tous ces accidents et Voitures de Sécurité, les premières heures de course se sont révélées complétement folles. On avait l’impression que les incidents s’enchaînaient les uns après les autres. Je n’avais jamais rien vu de tel et j’espère que tous ceux impliqués vont bien.

Fidèle à son habitude, l’écurie a absolument tout donné, tout comme Nico et Bernd. À nous trois, je pense que nous avons extrait le maximum de la situation en refusant de baisser les bras, et ce même durant la nuit alors que notre voiture semblait attirer les problèmes ! J’espère que nous pourrons conclure sur une bonne note lors de la dernière manche de la saison, et même signer un podium. C’est en tout cas le but. »

Le dernier rendez-vous 2014 des Blancpain Endurance Series se déroulera sur le circuit du Nürburgring du 19 au 21 septembre.